• - Un merveilleux anniversaire au Salon pour mes 17 ans

    (photo: L'Echo des Poneys)

    Le 29 novembre, le jour de mes 17 ans, nous avons participé au Crazy Run du Salon du Cheval, avec ma sœur, un relais CSO 1m déguisé. Deuxièmes de l'épreuve, nous avons remporté en plus le concours de déguisements et tous les spectateurs m'ont chanté JOYEUX ANNIVERSAIRE !  Ce sera difficile une autre année de faire mieux !

    Quand Lucie nous avait dit qu'elle voulait nous emmener au Salon du Cheval, on était super enthousiastes !  Je me rappelais de ma venue là-bas en voltige en 2010 avec Vire&Volte et j'en gardais un super souvenir. Lucie, elle, y va régulièrement en dressage et adore s'y rendre. Malheureusement, on s'est rendu compte que les épreuves que j'envisageais faire, l'Ama 2 ou l'Ama 1, se déroulaient sur plusieurs jours et que ça tombait en plein dans ma semaine de bac blanc... Puis on a vu qu'il fallait être qualifié, ce qui ne pouvait pas être mon cas puisque je n'ai jamais fait, en fait, de CSO en Ama, seulement des CCE... Ça risquait d'être mort ! 

    Et puis on a trouvé une petite épreuve, Ama 3, ouverte aux club, un relais par équipe de deux. On pourrait faire ça avec ma sœur !  C'était le Crazy Run, une épreuve déguisée !  Comme à Forges quand j'étais en Angleterre et que l'équipe de Marco l'avait emporté en Mario Bros. En plus, ça tombait le dimanche 29, le jour de mon anniversaire !  Ce pouvait être top !  (même si ma semaine de bac blanc débutait dès la veille et continuait le lendemain...)  Charlotte et Jeanne voulaient également y participer. On a eu un peu de mal à toutes s'engager car l'épreuve avait été vite complète mais on y était arrivé quand même après des désistements.

    Restait le déguisement. Le thème donné par le Salon était les « twins » (on s'est dit que ce devait être des « jumeaux »). Avec ma sœur, on avait pensé se mettre en minion et puis, on en a parlé à Steffy car elle se débrouille toujours très bien pour ce genre de choses. Elle a eu l'idée des Dupont et Dupond en les voyant en image dans une petite voiture verte. Et elle s'est mise en tête de nous fabriquer cette petite voiture en polystyrène qu'on poserait sur les chevaux...  Maman a acheté des costumes de Dupondt... 

    Dix jours avant le Salon, la première petite voiture était quasi prête, on a essayé de la mettre sur Vidoc mais mon cheval est encore trop bébé, il n'a jamais voulu !!  Par contre, Rafale ne disait trop rien. Steffy n'aurait pas à en fabriquer une seconde ! Par contre, il faudrait que quelqu'un nous tienne en main. Du coup, Maman a complété nos déguisements par un costume de Tintin, avec un Milou en peluche !  Elle a aussi réfléchi à ce que je pouvais faire comme entrée comique avec Doudou et elle a pensé à me mettre à l'envers sur la selle !  Il fallait un autre accompagnateur pour tenir le cheval en main et elle a commandé un costume du Capitaine Haddock !  

    Au départ, Steffy ne pouvait pas venir avec nous car elle devait travailler mais Mika, si. On le mettrait en Tintin et Papa en Capitaine Haddock. Et puis, notre Stef chérie a eu un changement d'emploi du temps et a pu se libérer, on était trop content de pouvoir partager ça avec elle !

    Maman est partie avec Laurène et Lucie en voiture pour nous préparer le terrain, pendant que je pensais pouvoir me garder un peu de temps pour réviser en partant plus tard ou en restant travailler un peu dans le camion. On est finalement partis à la même heure car Lucie nous avait dit qu'il fallait du temps pour que les chevaux s'habituent à l'ambiance du Salon. Maman avait pris trois boxes, le 3e serait pour mettre tout le matériel qu'on devait emmener. Avec Papa, on est passé par Beauvais pour récupérer Stef, Mika et Fanny !

    Arrivés au Salon, les organisateurs ont vérifié les chevaux et leurs papiers puis on a eu le droit de se rapprocher du hall des boxes pour décharger tout notre bazar. On avait le camion pour les dadas et le van pour la voiture polystyrène !  Après, on n'a plus bougé le camion et personne ne nous a rien dit.

    On est rentré dans le hall pour rejoindre les boxes. Vidoc était stressé, stressé, stressé, comme jamais je l'avais vu. Il regardait si Rafale était bien à côté toutes les deux secondes, il avait peur des ânes qui s'entraînaient aux longues rênes, il ne mangeait pas... Avec Lucie (qu'on venait de retrouver sur place), on est parties le longer pour le détendre  ça l'a calmé un petit peu. Il était trempé de la tête aux pieds, il avait trop chaud. Au retour, on l'a attaché devant la porte de Raf pour le rassurer. La jument mangeait son foin tranquillement. Ça l'a carrément calmé.

    Pas loin de nous, il y avait les boxes de Charlotte et Jeanne dont les chevaux étaient encore plus nerveux que Vidoc. Faut dire que Gem n'a que 4 ans...

    J'ai pionté les deux chevaux. On s'est habillées avec les costumes, le faux-nez, la moustache, le chapeau melon sur le casque. On avait mis nos porte-dossard avec marqué dessus devant DUPOND, derrière MAILLARD (moi, je voulais les noms avec un D) et « je suis » avec le symbole de la résistance à Paris, en hommage aux victimes des attentats. On avait vu ça au concours des Templiers et ça nous avait paru une bonne idée. Une fois de plus, Stef nous a donné un bon coup de main. Notre maquilleuse préférée !



    On est parti avec les chevaux en main mais on a eu du mal à trouver le bon chemin pour aller jusqu'à la carrière de détente. On est entrés dans celle-ci dans les premières. Vidoc était assez stressé car la piste se trouvait derrière la grande tribune, mon bébé cheval se demandait bien où on était.

    Les organisateurs étaient en train de monter le parcours sous le contrôle d'Emmanuel Quittet qui était le chef de piste des concours de CSO au Salon. Décidément, on ne se quitte plus !

    J'ai commencé à marcher Vidoc, à le trotter et le galoper pour le détendre en attendant la reco. Il était toujours très chaud et il y avait beaucoup d'autres cavaliers dont certains ne faisaient pas attention. A la sonnerie, on a rejoint Lucie pour la reco. On a dit bonjour à Emmanuel et Lucie s'est présentée à lui. Il nous avait repérées à la détente. Pourtant, on était bien déguisées !  On a été rejointes par nos copines mousquetaires !  

    (photo: L'Echo des Poneys)

    Le tour n'était pas facile. Il y avait des pièges : des sauts proches des spectateurs, des jeux de lumières, le tracé, les profils d'obstacles... Il y avait matière à perturber ceux qui n'auraient pas l'habitude de sortir en concours.

    On est remontées tout de suite à cheval car on était la 2e équipe à passer. Doudou était beaucoup beaucoup plus calme. Il avait compris qu'on était en concours, qu'il y aurait sans doute des barres à sauter mais pas plus...  Par contre, lors des premiers sauts de la détente, il allait du feu de dieu et je n'arrivais pas à accompagner !  Je ne sais pas ce que je peux faire quand c'est comme ça !  Il grimpait au dessus des chandeliers !  Et moi, je ne pouvais pas faire autre chose que lui tirer dessus. Avec le pelham...  

    Juste avant d'y aller, Papa et Mika ont voulu placer la voiture sur Rafale mais, avec l'énervement du concours, la jument n'a jamais voulu. Du coup, comme Mika était déguisé en Tintin, il a pris la voiture à pied avec Laurène à côté. Moi, je suis rentrée à cheval et j'ai fait le tour de la piste pour la monter à mon bébé cheval. Laurène s'est également promenée dans la carrière et... roule ma poule !  

    C'était elle qui partait en premier. Elle a fait une barre sur le double car les foulées étaient entre cheval et poney. Quand elle s'est rapprochée de la fin de son tour, j'étais prête à partir sauter mon 1.

    Sauf que, quand ma sœur a terminé son parcours, tout le monde a applaudi et ça a fait très très peur à Vidoc !  Je lui ai mis un coup de cravache : « Allez mon gars ! ». Ça plus les éperons, il est parti de big loin et a sauté très très haut !  J'ai été satellisée et tout le monde a fait « oooh » !  Le 2, pareil, j'ai été décapsulée ! « oooh !  aaah ! »  

    J'ai remis du galop dans ma courbe. Trois-quatre, je m'envole encore assez haut. Je perds mon nez, ma moustache, je dois me rhabiller en route !  Décapsulée encore sur le 5. J'ai bien gardé mes jambes car Doudou devait conserver une bonne foulée. Sauf que c'est pas bien venu, du coup, Vidoc a aussi fait la barre dans le double. J'ai fait le grand tour, il a commencé à mieux se caler dans les sauts. Le petit 7 nickel, le petit 8 nickel, le petit 9 nickel.

    (photo: L'Echo des Poneys)

    Par contre, le petit 10, Vidoc s'est un peu mis dans le pied. « Oh put... ! »  Et là, y avait beaucoup de monde à côté, pour une fois !  J'ai entendu quelques rires... Les 11 et 12, je ne les ai mêmes pas vus !  J'étais très contente de Bébé Doc. Il n'a rien regardé, il n'a pas eu peur des spectateurs, il a bien géré. C'est juste que, moi, j'arrive pas à suivre...

    On est retourné dans la carrière de détente pour attendre la fin du concours. Emmanuel est venu me souhaiter un joyeux anniversaire. Merci, c'est gentil !  C'est Maman qui lui avait dit...

    Sinon, le présentateur a eu la bonne idée de faire taper des pieds les spectateurs dans les gradins. Ça a fait un vacarme d'enfer et Vidoc a encore eu très peur !  Il s'est levé d'un coup !  J'ai eu le réflexe de ne pas m'accrocher aux rênes et de le ployer pour qu'il ne se retourne pas complètement (surtout avec le pelham) mais j'ai fait le toboggan sur son dos et me suis retrouvée par terre !  Ma première chute avec Vidoc !  Mon petit cheval n'a pas compris pourquoi je me retrouvais au sol et plus sur la selle ! « J'ai dû faire une grosse bêtise... »  Il ne savait plus comment se mettre...


    Ce tour difficile a fait des dégâts. Il n'y a eu que quatre équipes qui n'ont pas été éliminées, un seul sans-faute (les père et mère Noël !) et, malgré nos 8 points, nous avons terminé secondes !

    Pour le concours des déguisements, on se disait qu'on avait une chance car beaucoup d'équipe n'avaient pas respecté le thème des « twins », des jumeaux... Genre un lapin crétin et son chasseur !  Un lapin crétinx !! 

    (photo: L'Echo des Poneys)

    On a donc été appelées à la remise des prix. Mika est revenu avec la voiture, c'était trop bien !!  Quand on a reçu les cadeaux, les organisateurs m'ont fait la surprise de lancer la musique de « JOYEUX ANNIVERSAIRE », repris par les spectateurs. C'est Manu et Papa qui avaient vendu la mèche !!  J'étais très heureuse, je pouvais pas fêter mieux mes 17 ans !  Papa était très ému, il y est allé de sa petite larme !  

    Et puis, on a gagné le concours de déguisements !  Le jury est venu récompenser Mika en lui donnant un flot et une plaque parce qu'il avait trop bien participé !!  Après, on a fait un tour d'honneur, Mika a suivi avec la voiture et Fanny était très heureuse de se dégourdir les pattes !  Un trop bel anniversaire !


    Il a fallu quitter la carrière puis commencer à tout ranger. Je m'en suis un peu dispensée pour faire un tout petit tour des boutiques car j'allais repartir rapidement avec Papa et les chevaux... pour réviser encore quand même un peu avant mon bac blanc... Ce sera longtemps un grand souvenir. Pas sûre qu'on pourra faire mieux pour mes 18 ans !

      


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :